Projet d’étude sur la ville antique de Biia, Aïn Batria (gouvernorat de Zaghouan)

Dans le cadre d’un projet d’étude sur la topographie antique des villes africo-romaines, le site de Biia, l’actuel Aïn Batria (délégation de Zriba, gouvernorat de Zaghouan), a bénéficié d’une première mission d’étude qui a eu lieu de 31 août à 05 septembre 2020 par une équipe scientifique et technique de l’INP.

Comme il est le cas pour la majorité des villes antiques de la Tunisie, Biia n’a fait l’objet d’aucune étude topographique et archéologique d’ensemble. Seul son aqueduc a été, à deux reprises, étudié par Deyrolle (1906) et Pr. A. Mrabet (1992).

Notre première mission a permis d’établir une documentation topographique et archéologique de 12 monuments principaux de la ville, ainsi que l’aqueduc qui court sur plus de 1,2 km depuis la source dite Ain Khiala, et les six carrières inédites découvertes sur les limites immédiates du site.

Parmi les autres objectifs atteints lors de cette mission est le relevé architectural des différents monuments ainsi que le ramassage de la céramique dans les divers secteurs du site.

Les matériaux de constructions ont bénéficié aussi d’une documentation préliminaire aussi bien au niveau des monuments que dans leurs lieux d’extraction.

Enfin, l’inventaire du matériel archéologique de surface, et notamment la céramique, nous a permis de situer l’occupation du site entre le 4è siècle avant J.-C. et la fin de l’antiquité.

Equipe : Hamden Ben Romdhane (Historien-archéologue), Rached Hamdi (archéologue-spécialiste de décor architectonique), Slim Bechrifia (archéologue-céramologue), Kais Trabelsi (topographe-archéologue), Temim Amdouni (technicien d’architecture), Emna Toukebri (architecte, étudiante en mastère d’archéologie), et Nayrouz Chérif (étudiante d’archéologie).

Aïn Batria
Aïn Batria
Aïn Batria
Aïn Batria