Institut National du Patrimoine المعهد الوطني للتراث

Patrimoine Culturel - تراث ثقافي - Cultural Heritage

Site archéologique Utique

Site archéologique Utique

Utique

Article de Boutheina Ayari, Conservateur du Patrimoine à l’INP

Localisation géographique : 

Utique, est un site appartenant à la région de Bizerte, c’est le plus grand site archéologique dans cette région. Il appartient à un petit village qui s’appelle henchir Bou Chateur, de quelques habitants, appartenant à la région naturelle de la plaine de Bizerte. Ce terroir se caractérisait dans l’antiquité  par une mer qui arrivait jusqu’ aux ruines d’Utique, lequel fut transformé après des siècles par les alluvions d’Oued Medjerda. 

carte utique

echelle _carte utique

Cette agglomération  s’étale sur les plaines de Bizerte, à une altitude de 30 mètres au-dessus du niveau de la mer. Sa position géographique en degrés décimaux est de      X: 10° ; Y:37

Ses coordonnées en UTM sont les suivants  X = 594454, 08 m E Y= 4101681, 84 m N

Le site a fait l’objet de l’application SIG et porte l’identifiant IPAMED : « 23007SO067 » et couvrant plus de 104 Hectares, avec environ 35 monuments.

Utique

Image SPOT publiée dans les revues Mappemonde, Montpellier 1992

Présentation historique

Une occupation préhistorique est attestée dès le néolithique. Des pierres taillées, de plus les traces d’un foyer qui contient quelques charbons et des débris d’ossement d’animaux fossilisés, attestent que les premiers hommes y ont séjourné au cours de la préhistoire.

 De fondation phénicienne, Utique est réputée comme étant l’une des plus anciennes villes de la Méditerranée Occidentale. Selon Pline l’Ancien, la ville fut fondée en 1178 ans avant la parution de son Histoire Naturelle, soit en 1101 p.C. La même date est désignée aussi par Pseudo Aristote qui place l’origine d’Utique en 287 ans avant la fondation de Carthage, une date confirmée par Velleius Paterculus qui a placé la  fondation de la ville, neuf ans après celle de Cadix.

Cette cité-état se forma suite à la nécessité commerciale des Phéniciens, elle est simplement, l’un des comptoirs commerciaux fondés par les Tyriens, une escale qui peut être indispensable dans leurs voyages de Tyr à Cadix et au pays de Tarsis. 

Cette ville dont plusieurs écrivains admettent son antériorité par apport à Carthage avait une indépendance envers sa métropole Tyr, se contentant de lui envoyer tous les ans le tribut d’usage.  

Il est à noter que l’archéologie n’a pas confirmé jusqu à maintenant  cette antériorité, aucun vestige archéologique, antérieur au VIII ème siècle n’est encore mis au jour par les fouilles.  

Historique des investigations archéologiques : 

Les interventions sur le site ont débuté en XIXe siècle. Les  premiers travaux de fouille semblent avoir lieu entre 1815 et 1856 avec le Comte C.Borgia, puis N. Davis dans le secteur du promontoire.  En 1878 et 1880, commence les fouilles de B.Smith et I. Herrisson. Dans les années vingt, et durant une compagne d’un mois, J.Martin fouilla les tombes. En 1948, P. Cintas a commencé ses fouilles dans le site et plus précisément dans la nécropole punique et remis au jour le quartier de maisons romaines.

 En 1949, sur demande d’une mission sous l’égide de la direction des Antiquités et des Arts, une compagne de fouille fut effectuée par F. Reyniers qui a fouillé le secteur des grands Thermes.

À l’automne 2011 a débuté à Utique un nouveau programme de recherche placé sous la direction conjointe de Jean-Yves Monchambert (Université Paris-Sorbonne) et d’Imed Ben Jerbania (Institut national du patrimoine de Tunisie). Il concerne les niveaux préromains de la ville, en particulier les niveaux archaïques d’époque phénicienne et punique ancienne.

Trois conventions ont été signées entre l’INP d’une part et l’Université d’Oxford, Paris IV-Sorbonne et l’Institut des études Phéniciennes de Madrid d’autre part.

Le but de ce projet de recherches consiste essentiellement à retrouver les vestiges du Port antique ainsi que les traces de l’habitat d’époque punique. Il s’agira également de reprendre d’anciennes fouilles pratiquées sur le forum et ses environs (temples, maisons….).
Cette recherche sera accompagnée d’un programme de restauration et de mise en valeur d’une grande partie du site.

Par ailleurs, l’Institut National du Patrimoine et l’Agence de Mise en du Patrimoine et de Promotion Culturelle ont entamé un programme de sauvegarde avec la clôture de la zone archéologique, restauration des pavements de mosaïque conservés en place, aménagement d’un circuit de visite avec signalétique à l’appui, illumination des vestiges archéologiques (quartier des maisons romaines et nécropole punique).
Enfin un nouveau musée sera aménagé à l’entrée du site.

Par ailleurs, l’Institut National du Patrimoine et l’Agence de Mise en du Patrimoine et de Promotion Culturelle ont entamé un programme de sauvegarde avec la clôture de la zone archéologique, restauration des pavements de mosaïque conservés en place, aménagement d’un circuit de visite avec signalétique à l’appui, illumination des vestiges archéologiques (quartier des maisons romaines et nécropole punique).

Enfin un nouveau musée sera aménagé à l’entrée du site.

 Les composantes du site

Le site antique d’Utique est délimité au nord par la plaine du Bizerte, au sud  et à l’ouest par l’oued de  Medjerda.  Le  territoire  couvert  par le plan  de secteur couvre une  superficie d’environ 140  hectares[1]. Les ruines antiques sont traversées par une route  reliant Tunis au littoral nord-est  divise ainsi le site en trois  parties.

Utique - Etendu du site

Utique – Etendu du site

 

CATEGORIE

TYPE

ETAT

1

Equipements

Théâtre

Classé[2]

2

Hydraulique

Aqueduc

Non Classé

3

Hydraulique

Citerne

Non Classé

4

Equipements

Amphithéâtre

Classé[3]

5

Hydraulique

Citerne

Non Classé

6

Cultuel

Temple

Non Classé

7

Equipements

Escalier

Non Classé

8

Equipements

Forum

Non Classé

9

Hydraulique

Thermes

Classé[4]

10

Funéraire

Columbarium

Non Classé

11

Hydraulique

Citerne

Non Classé

12

Cultuel

Temple

Non Classé

13

Infrastructure

Voie

Non Classé

14

Habitat

Maison

Non Classé

15

Habitat

Maison

Non Classé

16

Habitat

Maison

Non Classé

17

Infrastructure

Voie

Non Classé

18

Habitat

Maison

Non Classé

19

Habitat

Maison

Non Classé

20

Infrastructure

Voie

Non Classé

21

Infrastructure

Voie

Non Classé

22

Equipements

Cirque

Non Classé

23

Equipements

Théâtre

Non Classé

24

Equipements

Théâtre

Non Classé

26

Funéraire

Nécropole

Non Classé

27

Habitat

Maison

Non Classé

28

Equipements

Place

Non Classé

29

Equipements

Thermes

Non Classé

30

Hydraulique

Citerne

Non Classé

31

Hydraulique

Citerne

Non Classé

32

Hydraulique

Citerne

Non Classé

33

Hydraulique

Canalisation

Non Classé

Tableau n°1 : les monuments d’Utique (d’après le recensement du projet Ipamed)

Utique - Vue générale du site

Utique – Vue générale du site

Les habitations

Pour les habitations puniques nous ne possédons que de faibles vestiges, il ne remonte pas plus haut que le VII ème siècle avant J.- C. Ils ont été retrouvés vers la pointe de promontoire, elles étaient construites en brique crue sur des soubassements de moellons, mais les plus riches maisons puniques étaient faites de grés du Cap Bon, les parois intérieures étaient recouvertes d’un stuc très fin (d’après un sondage fait dans la maison des chapiteaux historiés).

Le quartier romain dont le dégagement a été commencé en 1948 est le  mieux conservé, ce quartier regroupe trois Insula , la largeur moyenne des rues était à l’origine de 5m mais les Decumani ont été rétrécis à moins de 4 m par la construction sur voie. Les maisons les plus conservées sont situées dans le quartier nord-est de la ville.

Utique - Secteur des habitations

Utique – Secteur des habitations

Utique - habitation

  • La maison de la cascade :

 On la nomme ainsi d’après une  mosaïque de l’une de ses fontaines, ayant une porte assez large à 2 battants conduisant à un vestibule, à partir de ce vestibule on accède à un dégagement en forme de U qui permet d’entrer au péristyle autour duquel s’ordonnent les pièces de réception. Sur le dégagement en U, on remarque la présence en face de la porte d’un bassin rectangulaire aux bords en marbre blanc, il supportait normalement  une vasque.  Le fond du bassin est occupé par une mosaïque figurant une mer poissonneuse Le péristyle entoure un jardin ( Viridarium) doté au centre d’un bassin , qui prend la forme d’un théâtre romain. Il supportait jadis un groupe sculpté d’ou jaillissait l’eau et dont rien n’a  resté, Le péristyle de cette maison  est pavé d’une mosaïque blanche.

  • La maison de chapiteau historié :

Elle se trouve à l’Est de la maison de la cascade, Elle semble dater de I siècle apr. J.-C On accède à cette maison par 3 grandes portes.  Ces portes donnent directement sur le portique nord d’un péristyle ou la cour est bordée de 12 colonnes, dont deux colonnes surmontées de chapiteaux figurées. 

Utique - La maison de chapiteau historié

Utique – la maison de chapiteau historié

  • La maison de la chasse :

Elle occupe le lot 5 de l’insula, et doit son nom aux scènes de chasse qui figurent sur l’une des mosaïques qui pavaient son sol. La maison comportait un péristyle en Opus Sectile. Les pièces d’habitation s’ordonnent sur 3 cotés de la  petite cour.

Utique - La maison de la chasse

Utique – la maison de la chasse

  • La maison du trésor :

Elle se situe à l’Est de la maison de la cascade, elle aussi s’organise autour d’une cour à péristyle pourvue d’un bassin semi-circulaire. L’ail Ouest de la maison a été réservé à une série de boutiques s’ouvrent sur le Cardo Ouest.

Utique - La maison du trésor

Utique – la maison du trésor

  • La nécropole :

À la période punique, Utique comptait une seule nécropole. Très importante, située au Sud de la ville, elle a été bien reconnue, et elle s’étendait en contre bas du plateau qui domine l’enceinte de la presqu île.

Les sépultures étaient implantées à partir de la limite méridionale de l’agglomération. En forme d’une demi-couronne orientée Nord Ouest. Par la suite, la nécropole s’est agrandie au Sud, à l’Ouest et au Nord.  À l’apogée de la ville punique, la nécropole occupait donc un espace assez considérable d’environ 4 Hectares. Cependant, seule une petite partie des sépultures à inhumation et à incinération qui la composaient (environ 400) ont pu être retrouvées.. Les tombeaux que l’on rencontre dans la nécropole sont de plusieurs sortes on trouve:  

  • Simple fosse creusées dans le tuf.
  • Tombeaux aux parois bâtis en brique.
  • Tombeaux bâtis en blocs de grès.
  • Tombeaux à cuve monolithe en grès.
  • Tombeaux bâtis en grès, en forme de chambre funéraire avec accès par une porte.
Utique - la nécropole

Utique – la nécropole

  • Le temple :

À l’Ouest du passage dallé, au Nord de la grande avenue à portique qui traverse la ville, on voit les vestiges d’un grand temple de type italique orienté vers l’Ouest, c’est un temple qui date de l’époque républicaine. Il s’agit d’un temple hexastyle-prostyle de type italique (c’est à dire à podium plein).

Utique - le temple

Utique – le temple

  • Le forum :

 Composé d’une place quadrangulaire entourée, sur trois côtés, de portiques à colonnades, de nombreuses boutiques s’adossaient aux murs extérieurs au nord de cette place.

  • Les thermes

Situé en bordure du rivage marin au pied du versant NO du promontoire, maintenant ils se trouvent  à l’extrémité Ouest du site dans une partie marécageuse il est  en mauvais état de conservation. Il s’agit bien d’un magnifique établissement de bains d’époque impériale romaine construit sous le règne d’Hadrien (118-138).

Utique - les thermes

Utique – les thermes

  • Le théâtre :

 Edifice semi-circulaire, il est précédé d’un portique, il avait de 95 m de diamètre de nord au sud. Situé sur la colline qui se trouve à l’arrière du musée (Sud-ouest), il est d’époque républicaine.

  • Le cirque :

Il était situé au bord de la mer, à droite de la route actuelle, à mi distance entre le musée et le site, il date de l’époque impériale. 

  • L’amphithéâtre :

C’est une forme de cuvette entourée d’un talus abrupt, l’amphithéâtre  est complètement ruiné et une de ces constructions n’apparait plus

  • L’état actuel du musée :

Utique - le musée

Utique – le musée

Créé en 1951, cet Antiquarium occupe une partie du site dominant une plate forme, est entouré d’un jardin regroupant des objets en exposition, il est à 500m du site archéologique. L’Antiquarium actuelle, est le résultat d’un aménagement de construction et de muséographie qui à débuté en 2006, son inauguration à été faite le 12 octobre 2006.

En effet cet Antiquarium est une simple salle d’introduction à la visite, l’idée était que le site d’Utique doit se doter d’un musée centre.

L’Antiquarium actuelle est constitué d’une seule salle, et d’une galerie d’exposition au sein d’un jardin bien entretenu.  Dans cette salle est rassemblée des objets provenant des monuments publics, de l’habitat et des nécropoles romaines. Sur les murs un panneau de  mosaïque représentant des scènes de chasse.

 La petite collection de statues exposées dans la galerie du jardin est cependant d’un grand intérêt : une statue en marbre du dieu Esculape, une autre du Satyre musicien, une statue en marbre représentant un enfant revêtu de sa toge, une sculpture qui décorait une fontaine représente Ariane endormie et une belle statue en pierre représentant Hercule avec ses attributs.)

La salle d’exposition constituée de vitrines montre plusieurs types de vases, couvrant une large période qui débute du 7éme av.J.-C. elle retrace une période faste de l’histoire d’Utique qui accède au rang de capitale de l’Afrique romaine.

Utique - salle musée

Utique – salle musée

BIBLIOGRAPHIE

Alexander, Margaret A, Aïcha Ben Abed Ben Khader : Corpus des mosaïques de Tunisie. Vol.I

Ben Younes (H.), ­Chelbi (F.) 1988, “Prospection archéologique dans 1a zone d’Utique”, dans REPPAL, IV, p.  263-264.

Chelbi (F.), Paskoff (R.) et Trousset (P.), 1995, “La baie d’Utique et son évolution depuis l’Antiquité : une réévaluation géoarchéologique”, dans Ant. Af, 31, p. 7-52. ________, 1996, Utique la splendide, Tunis.

Delattre (P.),  1906″Une nécropole punique à Utique” dans CRAI,  p. 60-63. Direction Générale de l’Aménagement du Territoire, Atlas de Bizerte, 2005, BEAU

Gauckler (P.), 1902, “Antiquités romaines récemment découvertes à Utique”, dans BSAF, p. 237-244.

Hauvettte (G.) 1905, “Note sur les antiquités d’Utique”, dans  BSAF,  p. 262.

Hedi (S.), Trousset (P.) et Oueslati (A.), 2004, le littorale de la Tunisie : étude géoarchéologique et historique, Paris.

Hedi (S.), Trousset (P.) et Paskoff (R.), 1991, « le littoral de la Tunisie dans l’antiquité : cinq ans de recherches archéologiques », dans CRAI, p.515-546.

IPAMED, 2005

Kassab (A.) et Sethom (H.), 1980, Les régions géographiques de la Tunisie, Tunis

Kolendo (J.), 1988, “Le cirque, l’amphithéâtre et le théâtre d’Utique d’après la description d A. Daux””, dans Africa romana, 6,  p.249-265.

Lézine (A.), 1956, “La maison des chapiteaux historiés à Utique”, dans Karthago, 7,  p. 1-56. ________1970, Utique, Tunis.   _______ 1971,” Utique, Note d’archéologie punique”, dans Ant. Af., 5, p. 87-94..

Paskoff (R.), 1983, la côte de la Tunisie :” variation du niveau marin depuis le Thyrennien”

Paskoff (R.) et Trousset(P.), 1992, “l’ancienne baie d’Utique : du témoignage du texte à celui des images satellitaires” dans Mappemonde, paysage méditerranéennes, p.30-34.

Ville (G.) ,1961-1962, “La maison et la mosaïque de la chasse à Utique” dans Karthago, 11, p. 17-76.

Villefosse (H.), 1913, “Récentes découvertes à Utique”, dans  CRAI, p. 104.

York (Ra.), 1967, “les ports engloutis de Tripolitaine et de la Tunisie”, dans Archéologia, 17 p.18-2


[1] D’après la délimitation faite dans le cadre du projet IPAMED

[2] Décret de protection de 23 décembre 1891

[3] Décret de protection de 23 décembre 1891

[4] Décret de protection de 23 décembre 1891

 

 

Ali DABBAGHI
Ali DABBAGHI

Ingénieur Général spécialiste des systèmes d'information et de communication, webmaster de site web inp2020 مهندس عام متخصص في نظم المعلومات والاتصالات General Engineer specializing in information and communication systems, inp2020 website webmaster

You must be logged in to post a comment

RSS
Follow by Email